Des remparts sur la route des vins

Des remparts sur la route des vins
Des remparts sur la route des vins
En janvier 2016, Kientzheim a fusionné avec Kaysersberg et Sigolsheim. La nouvelle commune appelé Kaysersberg vignoble compte 4600 habitants. Après un début chaotique, Pascal Lohr est le maire depuis juin 2016 . A Kientzheim, il est représenté par Martine Schwartz, maire délégué.


Kientzheim en Alsace

A l’entrée de la vallée de l’Empereur
Le village s’abrite derrière ses remparts,
Ses châteaux et sa tour des voleurs
Et une grimace nous tire la langue pour un bon départ !

Autour des murs de gros galets maçonnés
Le lit des eaux de défense évaporées
Accueille des jeux et des potagers
Et le talus fait pousser des cerisiers.

Les grands maîtres de la confrérie Saint Etienne
Le château des Schwendi, entretiennent
Dans les oubliettes, ils cachent de vieux flacons
Qui se dégustent dans de grandes réceptions.

La chapelle Saint-Félix-et-Régule perpétue le miracle
Il y a quelques centaines d’années
Devant une nombreuse assemblée
La sainte vierge et saint Jean y ont pleuré

Des exvotos sont restés
Pour nous rappeler
Que la vie est fragile et vite passée
Et que Dieu, il faut l’écouter

La grande rue pavée nous invite
A aller à la rencontre des habitants patoisants
Qui s’occupent des vignes de la colline
Et du bon vin : le pinot noir et les six cépages blancs.

La rivière traverse le village et va de moulin en moulin
Dans la grande rue, des eaux s’écoulent sur les cotés
Des puits font miroiter l’eau de la montagne
De l’eau, il y en a à satiété.

De grands tilleuls embaument à la saint Jean
De grands marronniers protègent du soleil en été
Des géraniums poussent sous les ouvrants
Et dame nature illumine tous les recoins reculés

La grande église avec ses grands vitraux bariolés
Eclairent les gisants des grands hommes du passé
Des cadrans solaires donnent une heure décalée
Les porches en grès laissent passer les charretées

Kientzheim en Alsace avec ses remparts du moyen âge
Au moins une fois dans sa vie, il faut y être allé
Manger une choucroute et un kougelhopf dans une cave enterrée
Et dormir dans ses vieilles maisons à colombages

François
Kientzheim 27 décembre 2014